Journal de bord

Rédigé par Sonia Vandekerkov - - aucun commentaire

Point de départ : Gisleres IV, Roden Shipyards Entrepôts
Portefeuille : 1 578 404 ISK

Nous avons passé divers contrats d'extraction minier qui rapportaient peu durant les derniers jours, tout juste de quoi se nourrir et réparer les avaries du Venture. Mais notre attente dans cette station porta ses fruits lorsqu'un agent nous aborda pour une mission. Peu rémunérée mais qui pouvait nous ouvrir de grandes portes si nos qualités étaient reconnues.

Bourgyes Jootan était notre interlocutrice, assez avare de compliments envers les Caldaris, mais ses raisons la regardait tant que nous étions payées.

Le danger grandissant de nos expéditions fut le moment rêvé pour investir dans des drones. Deux nouveaux compagnons nous rejoignirent donc, deux magnifiques Hobgoblins. Deux bijoux de technologies que j'avais encore du mal à contrôler en même temps que le Venture via mes implants.
Une chose était sûre, désormais nous ne serions plus obligées de fuir à tout bout de champs.

Portefeuille : 2 640 415 ISK (+59.7%)

Journal de bord

Rédigé par Sonia Vandekerkov - - aucun commentaire

Point de départ : Clellinon, Center for Advanced Studies
Portefeuille : 794 078 ISK

Les scientifiques de Clellinon sont peu bavards mais savent ce qu'ils veulent. Mais plus encore leurs relations commerciales sont intéressantes.
Une mission en somme toute simple pour cette ravissante journée, ramener du Plagioclase azuré. Du minerai qu'on trouve dans des secteurs à faible danger, et encore moins dangereux si on sait où chercher.
La mission aurait pu rapporter davantage, le minerai brut ne valant pas autant que son raffinage, mais se faire une réputation auprès de cette communauté scientifique était notre objectif pour s'attirer davantage de contrats.

Comment on dit on peut de temps à autre se permettre de voguer à perte...

J'ai mené notre petite expédition dans le système solaire de Gisleres, secteur de niveau 0.8 très connu pour ses 27 ceintures d'astéroides.
Jeanne avait ajusté les radars pour repérer cette petite roche si précieuse à nos yeux et le travail avait commencé dans la noirceur de l'ombre des astéroides.
Nos deux extracteurs de minerai de niveau 1 opéraient à plein régime, je contrôlais leur courbe d'énergie et de surchauffe tout en surveillant la potentielle arrivée de pirates dans le secteur. Bien que notre Venture fut très bien renforcé nous étions dépourvu de défense et la fuite était notre seule solution pour rester en vie.

Et quand on parle du loup... Un collecteur Serpentis qui warp à 58UA de notre astéroide alors que nous avons presque fini de remplir le container. Nous avons juste eu le temps de couper toute émission longue portée avant que ses radars ne se remettent à fonctionner. Pendant qu'il s'éloignait de notre position nous avons pu aligner notre vecteur de saut et rejoindre la station la plus proche.

Roden Shipyards Entrepôts, une grande société qui dans le cadre de notre contrat se chargeait du transport jusqu'à Clellinon. Nous leur avons donc livré la marchandise et encaissé nos frais.

Transactions :
+877 468 ISK >> 13 581 Plagioclase azuré
-  13 162 ISK >> Taxe d'échange

Portefeuille : 1 578 404 ISK (+50%)

Clone version 1.0

Rédigé par Système - - aucun commentaire

Changement de catégorie...
Ouverture fichier biométrique et biographique... OK

Nom du sujet : Sonia Vandkerkov
Âge avant stase clonique : 32ans
Origine : inconnue, le premier clone n'ayant été que partiellement reproduit son intégrité en est diminuée.

Signalisation :
Infiniment sympathique, charmante, conciliante, elle est aussi énergique courageuse et combative ! Sa sensibilité est grande, impliquant une humeur parfois fluctuante. D’une grande force morale et physique, son caractère enjoué lui offre une vision de la vie large et idéaliste.
Sonia est assez directe, franche, droite – sauf lors de l’implication en sa défaveur de précieux minerais – et n’aime ni les faux-semblants ni l’injustice. De nature très curieuse elle peut apparaître bavarde et spontanée, vive d’esprit et pétillante de malice.

Cheveux blond teintant sur un léger roux des feuilles d'automne de la planète Loah, sa majorité cachée sous un foulard de soie noire et auréolé de motifs or.
Une combinaison simple mais très résistante l'habille jour comme nuit.
Ses longs doigts laissent présager une finesse et une précision sans égale, sa peau calleuse laisse présager une femme travailleuse et n'hésitant pas à se salir, tandis que ses yeux vous hypnotisent, de leur couleur d’un bleu clair laissant penser à une douce brise sur un lac, et virant telle une tempête vers un grain de malice et de curiosité dégageant la force d’âme de la jeune femme.

Fin de l'enregistrement